Assurance complète LPP – Un modèle pour l’avenir ?

Katja Clapasson Prévoyance

10.5.2021 – AXA Assurances a renoncé il y a quelque temps au modèle de l’assurance complète. Désormais, d’autres assureurs commencent à réagir et de nouveaux modèles sont proposés. Est-ce que les solutions d’assurance complète sont révolues ?

De nombreuses PME ont opté pour ce modèle parce que c’est le seul moyen pour elles de disposer de toutes les “garanties” de la part de leur partenaire de prévoyance. Mais ce modèle est sous pression depuis quelques années. La longue période de taux d’intérêt bas a rendu de plus en plus difficile pour les assureurs le maintien du modèle d’assurance complet. Les coûts par bénéficiaire y sont également plus élevés.

N’est-ce donc qu’une question de temps avant que d’autres assureurs ne suivent l’exemple et ne passent à un modèle de prévoyance semi-autonome ? Très probablement. Par conséquent, il convient également d’examiner l'”état de santé” financier des grandes institutions collectives existantes. Les PME, mais aussi les conseillers en prévoyance, devraient alors se faire une idée du degré de couverture, des taux d’intérêt techniques utilisés, de la performance de l’institution de prévoyance, etc. Bien entendu, cela accroît également les exigences en matière de compétences des conseillers, car les questions posées aux PME sont de plus en plus diversifiées (voir également le nouveau cours : https://www.mendo.ch/fr/formations/conseiller-en-prevoyance-professionnelle/)

Vous trouverez ici les chiffres clés de quelques institutions collectives (disponible uniquement en allemand et préparés par RIC Risk & Insurance Consulting – http://www.r-i-c.ch) :